jtemplate.ru - free extensions for joomla

Les droits de l'homme, Lionel Groulx et leur temps (Partie 3)

jeudi, 12 avril 2018 13:29
Evaluez cet article
(2 vote)

Victor Rumilly

Chrétiens anticléricaux

Les Maritains ainsi que Léon Bloy, Charles Péguy et plusieurs autres catholiques connus se disent catholiques mais anticléricaux. Ils ont la foi, mais ont l'impression que l'institution catholique est pourrie de l'intérieur. La modernité leur est insupportable. Seul le saint-martyr-de-la-modernité trouve grâce à leurs yeux. Au Canada français de cette époque (1910 à 1914), on retrouve une forte sympathie pour ce type de discours chez de farouches défenseurs de Groulx, tel le co-fondateur du journal le Devoir Olivar Asselin et l'auteur des Belles histoire des pays d'en haut, Claude-Henri Grignon. C'est ce que l'on constate en lisant la correspondance qu'ils ont entretenue entre eux pendant plusieurs années. Bloy, Péguy, le défunt Barbey D'aurevilly et bien d'autres influentes personnes de cette mouvance ont eu une telle importance pour certains littéraires Canadiens-français, qu'au sommet de cette influence, Olivar Asselin s'engagea même dans l'armée pour combattre durant la Première Guerre mondiale sous l'influence littéraire de Charles Péguy.

Durant les années 20, Jacques Maritain se rappochera de la papauté au point d'en devenir l'un des principaux interlocuteurs laïcs. Mais nous n'en en sommes pas encore à ce segment de vie catholique de Maritain. Je précise ce point, car ça permet de comprendre que son anticléricalisme ne fut le fruit que d'un idéal romantique de jeunesse. Toutefois, son aversion pour la lourdeur du réseau catholique français continuera de le suivre partout où il enseignera.

Baptême des Maritains

La conversion des Maritains au catholicisme est aussi assez intéressante. Le baptême des Maritain fut guidé par les conseils du pamphlétaire mystique Léon Bloy. Il suffit de connaître un peu la conception de l'histoire de Léon Bloy pour comprendre une partie du cheminement de Maritain. Léon Bloy croyait que « L'histoire des juifs barre l'histoire du genre humain comme une digue barre un fleuve pour en élever le niveau. Les juifs ne se convertiront que lorsque Jésus sera descendu de la croix et précisément Jésus ne peut en descendre que lorsque les juifs seront convertis. » Sa parole n'est pas banale, car dans l'eschatologie, lorsque les juifs seront tous convertis au christ, ce sera la fin des temps. Bloy semble toutefois avoir espoir de convertir des juifs. N'estce pas ce qu'il a réussi avec Raïssa Maritain ? J'ai par ailleurs tendance à croire que le mystique qu'était Bloy aurait perçu la supercherie si Raïssa Maritain n'avait été qu'une marane, c'est-à-dire, une catholique qui continue de pratiquer le judaïsme en privé. Bloy n'eut de son vivant que de bons mots pour elle. Raïssa Maritain ne donnera pas non plus sa place quand viendra le temps de convertir au catholicisme les gens de sa tribu familiale. Elle arrivera à convaincre son père juif de se faire baptiser, alors qu'il était sur son lit de mort. Cette épisode de conversion au catholicisme est perçu comme une trahison de la part de Raïssa dans les milieux juifs. Il est dit que Raïssa aurait trafiqué les dernières paroles de son père pour que ces paroles apparaissent catholiques.

Changement de garde

Léon Bloy mourut en 1917. Plusieurs fréquentations de Jacques Maritain et sa femme meurent aux environ de ces années. On a qu'à penser, en plus de Bloy, à Charles Péguy, Ernest psichari, Humbert Clérissac. Au final, ceux qui auront inspiré la conversion de Jacques et Raïssa au catholicisme d'abord et à l'Action française ensuite tombent au combat.

Les années 20 seront pour les Maritains des années de réseautage et de débats avec la crème des intellectuels parisiens (Mauriac, Malraux, Bernanos, Cocteau, Artaud, Claudel, Gide, Julien Green). C'est l'occasion pour Maritain de former son armée de poètes du catholicisme, afin que ces derniers, des gens persuasifs, promulguent une pensée dominante sans qu'aucun législateur ou document officiel (par définition, ceux-ci sont acquis au système), n'ait à intervenir. Le cercle d'amis de Jacques Maritain a la particularité d'être hétéroclite. Tout le monde est invité à sa résidence de Meudon, tout particulièrement les impies qui apparaissaient être, pour les Maritain, des cibles de choix pour le baptême. Cette partie de sa vie privée (ouverture aux non-croyants au sein de son entourage) est d'ailleurs parfaitement cohérente avec sa philosophie. Maritain semble s'interdire de précher aux convertis.

Claude-Henri Grignon. Olivar Asselin, le pamphlétaire maudit. Sous la direction de Pierre Grignon. Préface de Victor-Lévy Beaulieu. Trois-Pistoles, Éditions Trois-Pistoles, 2007. 342 p.

Barré, Jean-Luc Jacques et Raïssa Maritain, les mendiants du ciel, 2012, Perrin, collection tempus, P 648.


Les droits de l'homme, Lionel Groulx et leur temps (Partie 1)

Les droits de l'homme, Lionel Groulx et leur temps (Partie 2)

Ajouter un Commentaire

Veuillez noter que votre commentaire n'apparaîtra qu'après avoir été validé par un administrateur du site. Attention : Cet espace est réservé à la mise en perspective des articles et vidéos du site. Ne seront donc acceptés que les commentaires argumentés et constructifs rédigés dans un français correct. Aucune forme de haine ou de violence ne sera tolérée.


Code de sécurité
Rafraîchir