jtemplate.ru - free extensions for joomla

Charlie au Texas - ou les desseins du choc de civilisations

lundi, 04 mai 2015 11:04
Evaluez cet article
(6 vote)

Ray Y. Adamson

L'évènement annuel en est à sa première année qu'il il est déjà maculé de sang. En ce 3 mai 2015, le Curtis Culwell Center au Texas accueillait un concours de caricatures offrant un prix de 10 000 de dollars à la meilleure caricature sur le prophète Mahomet. Il s'est soldé par une fusillade.

LES PROTAGONISTES

Le concours, baptisé  « Jihadi Watch » était organisé par un groupe d'extrême-droite nommé American Freedom Defense Initiative présidée par Pamela Geller, lauréate du prix « Queen Esther Award for Jewish Heroism » (le prix de la reine Esther pour héroïsme juif) accordé par la Creative Zionist Coalition. Geller est connue au Canada car elle y a été invitée par la Ligue de défense juive en 2013 (vidéo).

Le conférencier d'honneur au concours de caricatures texan était Geert Wilders, l'ex boulanger israélien devenu politicien néerlandais.

UN PEU D'HISTOIRE

En septembre 2005, les caricatures du prophète ont commencé dans le journal danois Jyllands-Posten. Ils ont suscité des incidents diplomatiques, menaces de mort et manifestations dans plusieurs pays.

En novembre 2011, Charlie Hebdo reprenait des dessins sous le nom Charia Hebdo. Les bureaux du torchon furent incendiés.

En janvier 2015, la même institution récidivait. Douze sont morts chez Charlie Hebdo, en plus des assassins (morts), les blessés, et les autres victimes dans un autre attentat simultané au magasin pour juifs Hyper Casher.

Fevrier 2015, lors de la conférence Art, blasphème et liberté d'expression tenue à Copenhague au Danemark, il y a deux fusillades, dont une visant un dessinateur et l'autre une synagogue.

QUI SÈME LE VENT...

Les leçons de Charlie Hebdo sont assimilées de manières surprenantes parfois. Alors que le monde entier a compris qu'une manière sûre de provoquer la violence meurtrière était de faire des caricatures du prophète de l'Islam, les protagonistes cités plus haut ont eu la curieuse idée d'organiser un concours islamophobe dans l'état des cowboys et du « open carry » (le port d'armes ostentatoire). Il est d'autant plus curieux que ces protagonistes - juifs et sionistes durs - doivent bien savoir qu'en 2015 les cibles de représailles étaient, à part les responsables des blasphèmes contre l'Islam, des établissements juifs!

CHOC DES CIVILISATIONS

Le conflit civilisationnel qui oppose culturellement l'Occident à l'Islam se manifeste dans plusieurs pays et toujours selon le même patron. Pourtant, les protagonistes ne veulent pas le comprendre et répètent les mêmes erreurs. Faut-il leur faire un dessin ?

Ajouter un Commentaire

Veuillez noter que votre commentaire n'apparaîtra qu'après avoir été validé par un administrateur du site. Attention : Cet espace est réservé à la mise en perspective des articles et vidéos du site. Ne seront donc acceptés que les commentaires argumentés et constructifs rédigés dans un français correct. Aucune forme de haine ou de violence ne sera tolérée.


Code de sécurité
Rafraîchir

Les derniers dossiers à lire...