jtemplate.ru - free extensions for joomla

03.05.2018 - Immigration : des agents anti-rumeurs à Montréal au service du mondialisme

jeudi, 03 mai 2018 10:18
Evaluez cet article
(2 vote)

Mike Deschamps

Nous vivons actuellement une bien triste époque où tout semble devoir être redéfini. Alors que le système dominant s’apprête à obliger nos enfants à ingurgiter la propagande de l’éducation sexuelle, il est maintenant question de combattre les « rumeurs » concernant l’immigration. Comme nous vivons sous le règne du mondialisme et bientôt sous une gouvernance mondiale, il est tout à fait normal pour un État d’emprunter la propagande ou le totalitarisme d’un autre pays. C’est ainsi que le Québec empruntera la méthode de propagande espagnole qui consiste à lutter contre les « rumeurs ». La question à laquelle il faut répondre : quand on parle d’immigration, qu’est-ce qu’une rumeur ? 

Des agents anti-rumeurs à Montréal

Mme Veronica Islas, directrice de l’organisme « Carrefour des ressources en Ressources en Interculturel » a tout un projet pour les Québécois. On ose à peine y croire. Mme Islas aurait-elle assisté aux conférences de Macy dans les années 50 ? Ces conférences où on planifiait d'éradiquer le nationalisme et l’antisémitisme par la manière forte [i] ? Idéologiquement parlant, nous n'en sommes pas très loin. Mme Islas propose ni plus ni moins que de s’ingérer dans des conversations privées des gens rencontrés au hasard d’une épicerie ou au coin de la rue pour démystifier les « rumeurs ». Après cette déclaration de Mme Islas, la ville de Montréal qui finance l’organisme « Carrefour des ressources en Ressources en Interculturel », a démenti l’utilisation d’agents anti-rumeurs. On peut donc comprendre que la méthode totalitaire de Mme Islas sera celle que pratiquera le CRIC, calquée sur une méthode bien espagnole : « On a réalisé que l’une des meilleures manières de combattre les préjugés était d’intervenir dans la vie de tous les jours, auprès de nos amis, de nos collègues, de notre famille », explique le leader du mouvement anti-rumeurs espagnol Daniel de Torres, à l’origine de l’expérience de Barcelone.[ii].

Le projet pilote sera dirigé par le « Bureau d'intégration des nouveaux arrivants de Montréal » et travaillera conjointement avec différents organismes communautaires.

Les « rumeurs »

Venons-en aux rumeurs…nous attendons les commentaires de Mme Islas :


-l’immigration est l’armée de réserve du Capital

Faisons-nous venir généralement des gens par manque de main-d’œuvre pas chère ou simplement pour déguster de la bonne cuisine syrienne ? Quand Veronique Lamontage du BINAM indique qu’il faut « faciliter l’intégration des immigrants en emplois  […] la prospérité économique de Montréal dépend de notre capacité d’intégrer ces gens-là en emplois », c’est certainement parce qu’elle aime la cuisine exotique. Ce qui a dû être le cas également de Mamie Merkel et de son gouvernement allemand qui, sous une immigration massive en Allemagne, se sont empressés de légiférer un salaire d’un euro de l’heure pour les migrants [iii] . C’est que Mamie Merkel aime plus la saucisse merguez que la Frankfurter. D’ailleurs, c’est parce qu’ils aiment la cuisine du monde, que les Allemands Henrik Enderlein et Gabriel Sigmar ont préconisé l’entrée de 300 000 migrants par an en Allemagne dans un rapport de décembre 2014[iv]. Depuis, les Allemands se sont bien  farcis de la merguez et autres plats du monde. Ils ont accueilli plus d’un million de migrants !



 

-l’immigration, un outil contre la lutte des classes

L’intelligentsia cosmopolite a compris une chose : en faisant venir de la main-d'oeuvre pas chère des pays du tiers-monde, on détruit aussi des décennies de lutte des classes. Verra-t-on un immigrant nigérien ou soudanais protester contre le patronat et contre les conditions de travail ? Certainement pas. Ces peuples qui viennent des pays dont les dictateurs sont grassement payés par les occidentaux, n’ont jamais connu la lutte des classes. C’est donc une main-d’œuvre par chère qui n’offre aucune résistance face au Capital. En intégrant des gens du tiers-monde en grande quantité, on tue la lutte des classes. Avec des usines remplies de migrants prolétaires, il n’y aura plus personne pour dénoncer les conditions de travail.

 

-l’immigration, conséquence du chaos migratoire de la marchandise

Rappelons aussi que les gens ne partent pas de chez eux quand la situation est stable et qu’ils ont de quoi se nourrir (sauf pour les prosélytes de l’Islam qui veulent conquérir de nouvelles terres). Dans les dernières années nous avons assisté à une vague migratoire importante venant de l’Afrique, terrain de jeu favori de l’élite cosmopolite qui voit l’Afrique comme un immense puit de pétrole dont l’Occident se partage les richesses. L’abondance de main-d’œuvre pas chère ne peut que persister tant que l’élite mondiale crée les conditions  nécessaires à son existence. Il faut donc créer des conflits artificiels pour semer le chaos et s’assurer d’une perpétuelle abondance en main-d’œuvre africaine. Le « diviser pour régner » prend alors tout son sens. Comment pleurer sur le sort de réfugiés syriens quand on fournit un support militaire et logistique à la destruction de la Syrie ? Où sont les responsables des organismes pro-immigration quand Trudeau et sa fine équipe vendent des armes à l’Arabie Saoudite par exemple ?


Être pro-immigrationiste à ce point, c’est cautionner l’ingérence et la destruction des États par l’élite cosmopolite au nom de la bible du Capital : « Les Droits de l’Homme ». Il faut toujours des idiots utiles pour prendre les problèmes à l’envers. Nous attendons donc avec impatience, les agents anti-rumeurs « au rayon fruits et légumes » d’un supermarché. Nous prendrons soin de leur expliquer la stratégie du Capital et leur rappeler que celui-ci  ne s’intéresse pas aux hommes pour ce qu’ils sont mais pour ce qu’ils peuvent produire sous le joug de la tyrannie de la marchandise.  Il n’y a pas de raison que la rééducation ne fonctionne que dans un sens.


[i] http://www.lebonnetdespatriotes.net/lbdp/index.php/video/item/6119

[ii] https://ici.radio-canada.ca/premiere/emissions/le-15-18/segments/reportage/69698/prejuges-immigration-nouveaux-arrivants

[iii] http://www.europe1.fr/international/migrants-lallemagne-cree-des-emplois-a-80-centimes-de-lheure-2828170

[iv] http://www.lebonnetdespatriotes.net/lbdp/index.php/dossierslbdp/item/2032-le-racket-europ%C3%A9en-au-service-de-bilderberg

Visionnez...

Ajouter un Commentaire

Veuillez noter que votre commentaire n'apparaîtra qu'après avoir été validé par un administrateur du site. Attention : Cet espace est réservé à la mise en perspective des articles et vidéos du site. Ne seront donc acceptés que les commentaires argumentés et constructifs rédigés dans un français correct. Aucune forme de haine ou de violence ne sera tolérée.


Code de sécurité
Rafraîchir

RDP LBDP par thème

  •