jtemplate.ru - free extensions for joomla

22.03.2016 - Les femmes (naturellement égocentriques, pour rappel) sont moins satisfaites de leur couple que les hommes

mardi, 22 mars 2016 05:51

Note du Bonnet : clés d'explication, élémentaires de bon sens, livrées par le Roi de la Jungle. L'exception à l'égocentrisme naturel de la Femme, c'est lorsqu'elle est mère. Et encore ...

Près de 30% des femmes disent être souvent en désaccord avec leur conjoint, contre 20% des hommes, selon une étude récente de l'Ined.

Les femmes seraient moins satisfaites en ménage que les hommes selon l'ouvrage Parcours de famille de l'Ined, dont les résultats ont été dévoilés jeudi. En effet, près 80% d'entre elles évaluent leur relation entre 8 et 10 sur une échelle de 10, contre 87% des hommes. Alors que le degré de satisfaction dans le couple est lié à la fréquence des désaccords, ces dames rapportent logiquement plus souvent des disputes. Environ 29% des femmes affirment avoir souvent ou très souvent un désaccord avec leur partenaire contre seulement 20% des messieurs. 

Environ un quart des couples assure qu'ils ne connaissent aucun désaccord, ou très rarement. Une tendance menée de front par les hommes, qui sont 27% à l'affirmer, contre seulement 23% des femmes. Les hommes voient-ils la vie en rose ? Ou sont-ils moins honnêtes au moment de passer à la question ? 

La satisfaction baisse au fil des années...

Au fil des années, il est en tous cas certain que les deux sexes éprouvent des déceptions. On découvre les défauts de l'être aimé, qui tombe de son piédestal. Les couples semblent l'accepter mais indiquent toutefois une baisse de l'indice de satisfaction. Au sein des couples formés depuis moins de cinq ans, les hommes sont 88,5% et les femmes 85,6% à estimer leur relation au niveau 8 sur une échelle de 1 à 10. Dans les couples de 15 à 24 ans d'âge, ces messieurs ne sont plus que 85,5% et ces dames 77% à noter de la même façon la qualité de leur union.

... et les disputes augmentent

Hommes et femmes ne semblent pas avoir la même vision de leur relation. Les premiers témoignent d'une baisse des désaccords fréquents après cinq années de relation (de 27% à 19%) en parallèle à une augmentation des désaccords rares (de 21% à 25,7%). Les femmes, elles, rapportent l'inverse. Passés les cinq ans, elles sont plus nombreuses à rapporter des disputes fréquentes (de 30% à 33%) et plus rares à faire état de rares disputes (20,6% à 18,7%). Qui dit vrai ? Les conclusions de l'Ined sur le lien entre satisfaction et fréquence des désaccords les départagent : les couples les moins satisfaits sont ceux qui se disputent le plus, tandis que les plus satisfaits sont ceux qui connaissent le moins de désaccords. Laissant à penser que si le couple connaît une baisse de satisfaction, le nombre d'accrochages devrait donc augmenter. Dommage pour ces messieurs.

 

Source : Madame Figaro

Commentez cet article

Ces informations sont requises (*). Veuillez noter que votre commentaire n'apparaîtra qu'après avoir été validé par un administrateur du site. Attention : Cet espace est réservé à la mise en perspective des articles et vidéos du site. Ne seront donc acceptés que les commentaires argumentés et constructifs rédigés dans un français correct. Aucune forme de haine ou de violence ne sera tolérée.

RDP par thème

  •