jtemplate.ru - free extensions for joomla

16.07.2015 - À 23 ans, je suis vierge, et alors ? Je suis heureuse. Ma priorité, c'est mes études

LE PLUS. Il y a quelques jours, le psychanalyste Bruno Clavier publiait une tribune sur le Plus sur la virginité tardive, sujet auquel "Society" a consacré un dossier. À 23 ans, Laura n'a pas encore eu de relations sexuelles. Mais elle le vivrait très bien sans les remarques pesantes et injonctions auxquelles elle est confrontée chaque jour. Témoignage.

J’ai 23 ans et je suis encore vierge. Ce n’est pas quelque chose qui me complexe : c’est simplement que je n’ai pas encore eu l’occasion d’aller plus loin dans une relation. 

Je ne me lève pas le matin en y pensant, je ne me couche pas en culpabilisant. En fait, je m’investis tellement dans mes études paramédicales que je n’ai pas de temps pour ça.

 

Les "coups d'un soir" ne m'intéressent pas

Mon expérience des relations amoureuses est plutôt chaotique. Fin janvier, je suis tombée amoureuse d’un garçon qui était dans ma classe en première et en terminale. Nous avons flirté ensemble pendant deux mois, mais ni lui ni moi n’étions prêts à aller plus loin, car nous étions tous les deux dans une période assez agitée, lui professionnellement, et moi au niveau des études. Finalement, il a dû partir habiter à Paris et l’on s’est perdu de vue.

Il y a deux ans, j’étais très proche d’un garçon de ma promo qui, du jour au lendemain, ne m’a plus contactée. Il avait visiblement trouvé mieux ailleurs : j’ai appris qu’il avait perdu sa virginité avec une autre fille. Il traînait avec un groupe qui lui mettait la pression. J’ai l’impression que coucher avec une fille était un peu le rite de passage pour être accepté dans la bande. Ne plus avoir de nouvelles de lui m’a marquée, j’ai eu du mal à m’en remettre.

Faire l’amour avec le premier qui passe ne m’intéresse pas, j’ai besoin d’avoir des sentiments. Je suis romantique : pour moi, se donner en entier à quelqu’un est avant tout une preuve d’amour. Ce choix n’est pas une question de religion – je suis athée –, c’est simplement que je n’ai pas encore trouvé la bonne personne.

 

Lire la suite sur Le Nouvel Obs

Commentez cet article

Ces informations sont requises (*). Veuillez noter que votre commentaire n'apparaîtra qu'après avoir été validé par un administrateur du site. Attention : Cet espace est réservé à la mise en perspective des articles et vidéos du site. Ne seront donc acceptés que les commentaires argumentés et constructifs rédigés dans un français correct. Aucune forme de haine ou de violence ne sera tolérée.

RDP par thème

  •