jtemplate.ru - free extensions for joomla

14.09.2018 - Débat des chefs: Le ton monte sur l’immigration

Le thème était dans l'air depuis plusieurs jours déjà et le premier débat électoral a donné lieu à un vif affrontement entre les chefs politiques sur l’immigration et l’intégration des nouveaux arrivants.

Sans surprise, le meneur François Legault a subi une bonne partie des tirs croisés de ses rivaux au cours de cette joute oratoire de plus de deux heures. Si les échanges ont été relativement cordiaux, le ton a monté sur les questions identitaires entre le premier ministre sortant Philippe Couillard et le chef caquiste, qui a dû défendre son test des valeurs et l’examen de français qu’il entend imposer aux nouveaux arrivants.

«C’est un test de base, quelqu’un qui a suivi les cours ne devrait n’avoir aucun problème. Quand vous dites expulsion, on ne parle pas d’expulser des citoyens, on parle d’expulser des gens qui ne sont pas encore citoyens», a tenu à préciser M. Legault, qui n'avait jamais voulu auparavant parler «d'expulsion».

Philippe Couillard a accusé son adversaire de «faire peur» au monde avec ses mesures d’intégration et sa volonté de diminuer le nombre d’immigrants que le Québec accueille chaque année.

«Les Québécois sont tannés du donneur de leçon», a répliqué le chef caquiste, ulcéré qu’un candidat libéral ait reproché à la CAQ de vouloir faire un «nettoyage» de l’immigration. «Excusez-vous !», a renchéri François Legault.

Couillard défend le bilan libéral

En santé et en éducation, c’est le premier ministre sortant Philippe Couillard qui a été la cible de choix. Il a été talonné sur les salaires faramineux des médecins spécialistes et le difficile accès aux médecins de famille.

Jean-François Lisée a accusé le chef libéral d’avoir manqué cruellement d’humanité au cours des quatre dernières années, en laissant des citoyens vulnérables dans le besoin. «Vous n’avez jamais montré la moindre compassion !» a lancé le chef péquiste.

Le réalisme des promesses du meneur caquiste a aussi été remis en question par les autres jouteurs. François Legault propose de modifier le mode de rémunération des médecins, en mettant l’accent sur la prise en charge de patients et de créer des maternelles 4 ans à la grandeur du Québec.

Éducation

Philippe Couillard a également dû défendre le bilan libéral en éducation. «Vous avez coupé dans l'aide aux enfants qui sont le plus vulnérables, je ne vous le pardonnerai jamais, ça se fait pas», a déploré M. Legault.

Salaire minimum

Durant le débat, Manon Massé a servi tout un croc en jambe au chef caquiste, qui estime qu’une hausse du salaire minimum n’est pas la bonne solution pour améliorer le sort des Québécois.

Lire la suite sur journaldemontreal.com

Ajouter un Commentaire

Veuillez noter que votre commentaire n'apparaîtra qu'après avoir été validé par un administrateur du site. Attention : Cet espace est réservé à la mise en perspective des articles et vidéos du site. Ne seront donc acceptés que les commentaires argumentés et constructifs rédigés dans un français correct. Aucune forme de haine ou de violence ne sera tolérée.


Code de sécurité
Rafraîchir

Les dernières actualités...

RDP par thème

  •