jtemplate.ru - free extensions for joomla

20.04.2017 - Terrifiées, elles s’échappent d’un abattoir

C'est sous ce titre évocateur que cet article retrace la résistance de six bovins (5 vaches et un jeune mâle) face à la mort : les animaux, terrifiés, ont réussi à déjouer la surveillance d’un abattoir - lieu dont aucun animal n’est censé ressortir vivant. Après s’être échappés par une porte non “sécurisée”, ils ont erré plusieurs heures dans le centre ville de Saint-Louis (Missouri, États-Unis), avant d’être finalement capturés par la police.

La résistance des animaux

Cet article nous plonge au cœur de la résistance animale, une thématique rarement évoquée et qui, lorsqu’elle l’est, dévalorise ou tourne généralement en ridicule les initiatives des animaux. Ainsi, exemples parmi tant d’autres, une génisse qui a tenté de s’échapper d’un marché aux bestiaux “voulait faire une fugue”, une vingtaine de veaux qui s’enfuient ensemble “prennent la poudre d’escampette”, une antilope qui s’est échappée de sa prison dans un zoo s’est “baladée”.

L’immense majorité des évasions d’animaux, réussies ou non, sont probablement  passées sous silence. Lorsqu’elles sont rapportées, elles sont présentées comme des cas insolites. Pourtant, les animaux résistent de toutes leurs forces aux diverses formes de contrainte auxquelles les humains les soumettent, d’autant plus que c’est souvent pour eux une question de vie ou de mort. En juin 2016, un bœuf qui avait réussi à s’enfuir d’un abattoir a été tué par la police. En février 2017, c’est un taureau qui a réussi à s’évader d’un abattoir - il est mort d’une overdose de tranquillisants injectés lors de la course-poursuite qui s’en est suivie. En septembre 2016, au zoo de Leipzig, un lion a été tué pour s’être échappé.

Ces évasions, à nos yeux souvent spectaculaires, sont autant d’actes de résistance active rendus possibles par une combinaison de différents éléments comme la chance (une porte non verrouillée) et la force physique (pourvoir courir vite, avoir une carrure impressionnante). Une truie de réforme qui a passé plus de la moitié de sa vie dans une cage minuscule ne peut s’enfuir en courant : elle peut à peine marcher. Ainsi, la personnalité ou la volonté des animaux n’est pas forcément le facteur déterminant, des animaux très déterminés à résister - et ils sont sans doute très nombreux - pouvant n’avoir absolument aucune chance de lutter.

Lire la suite sur blog.l214.com

Commentez cet article

Ces informations sont requises (*). Veuillez noter que votre commentaire n'apparaîtra qu'après avoir été validé par un administrateur du site. Attention : Cet espace est réservé à la mise en perspective des articles et vidéos du site. Ne seront donc acceptés que les commentaires argumentés et constructifs rédigés dans un français correct. Aucune forme de haine ou de violence ne sera tolérée.

RDP par thème

  •