jtemplate.ru - free extensions for joomla

André Fontaine - La conspiration de Dallas

vendredi, 13 juillet 2018 12:26
Evaluez cet article
(0 vote)

André Fontaine, dit « Le peintre des étoiles », né le 6 mars 1926 à Saint-Gédéon, et mort le 30 janvier 2005 à Québec, est un artiste-peintre et un journaliste de presse. Il créa son propre mouvement dans la peinture : l'« art cosmonitique ». André Fontaine est également un journaliste pigiste. Correspondant de la presse internationale, il a travaillé comme reporter pour plusieurs agences dont Radio-Canada, Pathé News, The Saturday Evening Post et Movietone International. Il était envoyé à l'étranger pour faire des reportages, en étant présent sur les lieux lors de grands événements politiques mondiaux qui marquèrent l'histoire comme la révolution cubaine depuis les montagnes de la Sierra Maestra, la crise de Panama de janvier 1964, la guerre civile dominicaine, la construction du Mur de Berlin, Noël 1963, l'assassinat de John F. Kennedy à Dallas, la venue du Pape aux nations unies en 1965.

En 1977, Fontaine sort de l'ombre, après des années difficiles pendant lesquelles il s'était « retiré » du monde pour des raisons politiques, selon son livre, il a été emprisonné durant 11 ans au Canada.

Il publia un livre coécrit avec Carmen Morin afin de raconter toute sa vérité sur l'assassinat de John F. Kennedy. En 1977, il commença une autre vie bien différente et ouvrit son atelier d'art à Québec. Il venait de faire publier le livre Conspiration, entre l'ombre et la lumière, qui par ses révélations gênantes, fut considéré comme un livre à l'index, par le gouvernement qui offrit une promotion a l'éditeur afin de faire cesser la publication ; il fut retiré du marché en raison de son contenu politique et des documents classifiés par les gouvernements des États-Unis et du Canada qu'il révélait au grand public.

 

Dallas, Texas, 22 novembre 1963, à 13:20 heures

Reportage diffusé à Radio-Canada, Montréal

Le cortège descendait sur Main Street, rue principale du centre-ville à Dallas. Il tourna à droite sur la rue Houston qu'il parcourut jusqu'au carrefour de la rue Elm.

En s'engageant sur cette avenue, les voitures du cortège présidentiel passaient devant un édifice aux briques austères et tristes d'où semblent avoir été tirés les coups de feu qui ont atteint la président Kennedy et le gouverneur du Texas, George Connelly. L'immeuble porte le nom de "Texas Book Depositary". Je me trouvais parmi les milliers de personnes venues acclamer leur président au moment où les coups de feu ont retenti.

Le service d'ordre semblait excellent; nous pouvions apercevoir de nombreux policiers armés sur les toits des édifices environnants.

Le voyage du couple présidentiel semblait d'ores et déjà un triomphe. Madame Connelly se penchait en souriant vers les Kennedy. Ceux-ci rendirent son sourire et le président ouvrit la bouche pour lui répondre... et soudain, les balles sifflèrent.

Le président porta sa main à sa gorge, son sourire se disloqua en une étrange grimace et brusquement, sa tête tomba sur le coté. Son corps tomba dans les bras de son épouse stupéfaite.

Distinctement, le bruit d'un première balle se fit entendre; puis deux autres détonations suivirent, semblant venir d'une autre direction, non loin de l'endroit où je me trouvais avec d'autres journalistes.

Il était 12:31 heures à Dallas.

Les médecins tentent présentement d'arracher le président Kennedy à la mort.

Ici, André Fontaine, à Dallas, Texas.

[...]

Ce que vous allez lire vous montrera que le rapport de la Commission Warren est trompeur (faux) et que le gouvernement des Etats-Unis a vraiment établi un mur de silence sur ce qui s'est vraiment passé le 22 novembre 1963 à Dallas.

Comme reporter de Radio-Canada et d'autres agences de presse, j'ai été l'un des rares journalistes à dénoncer que l'assassinat du président Kennedy a été une conspiration formentée par la CIA, le FBI, et la Milice américaine.

Le témoignage que vous lisez a demandé des années de recherches, mais il apporte une lumière nouvelle sur le drame de Dallas. Lee Harvey Oswald n'a pas tué le président Kennedy et il a été lui-même une victime.

Source : Conspiration - Entre l'ombre et la lumière - André Fontaine

Commentaires   

 
0 #1 abcdef 15-07-2018 21:59
Entrevue d'André fontaine à ésotérisme expérimental
https://www.youtube.com/watch?time_continue=75&v=Ac2DjonmKH8

vers 8:49
Suivi d'une entrevue avec Serge Monast

Dommage que le livre de Fontaine soit pratiquement introuvable, ça semble très crédible ses infos.
Citer
 

Ajouter un Commentaire

Veuillez noter que votre commentaire n'apparaîtra qu'après avoir été validé par un administrateur du site. Attention : Cet espace est réservé à la mise en perspective des articles et vidéos du site. Ne seront donc acceptés que les commentaires argumentés et constructifs rédigés dans un français correct. Aucune forme de haine ou de violence ne sera tolérée.


Code de sécurité
Rafraîchir