jtemplate.ru - free extensions for joomla

L’AIPAC a payé 60,000 $ à un groupe qui colporte des théories du complot anti-musulmanes

mardi, 11 avril 2017 22:27
Evaluez cet article
(0 vote)

Traduction par William

Une filiale de l’AIPAC a payé 60 000 $ à un groupe qui se livre à l'extrémisme anti-musulman au cours de sa campagne pour contrecarrer l'accord nucléaire avec l’Iran.

Citizens for a Nuclear Free Iran, qui a été lancé à l'été 2015 pour rallier l'opposition à l'accord avec Iran, a versé l'argent au Center for Security Policy, selon un rapport publié mercredi 15 mars 2017 par LobeLog, un site de nouvelles et d’analyse sur le Moyen-Orient.

Un responsable du American Israel Public Affairs Committee (AIPAC) a confirmé le paiement à JTA et a dit que c’était pour une annonce. Il n'a pas décrit l'annonce ni où elle est apparue, mais Citizens for a Nuclear Free Iran a fait passer ses annonces de Juillet à Septembre 2015 dans sa tentative ratée de faire annuler l'accord par le Congrès.

Le Center for Security Policy et son directeur, Frank Gaffney, se sont attiré des critiques, y compris de groupes juifs, pour leurs généralisations sans retenue au sujet des musulmans et de l'islam. En Novembre, le Reform movement et d'autres groupes juifs libéraux ont exhortél'ambassadeur d'Israël aux États-Unis, Ron Dermer, de ne pas accepter un prix du groupe de Gaffney en raison de ses déclarations, que le Reform a qualifié de « sectarisme anti-musulman. »

L'Anti-Defamation League n’a pas été jusque là, mais a décrié les « allégations sans fondement ou les stéréotypes » propagés par le Center for Security Policy.

Gaffney accuse les responsables du gouvernement des États-Unis et d’ailleurs d'agir au nom des musulmans radicaux, souvent avec peu de preuves ou en raison d’associations ténues. Il a suggéré que l'ancien président Barack Obama, un chrétien, est un musulman, et s’est joint à la condamnation d'une communauté musulmane dans le Tennessee qui cherche à agrandir sa mosquée, qualifiant les musulmans de « djihadistes furtifs. » Les attaques contre les musulmans à Murfreesboro ont été teintées de violence et ont suscité des expressions de soutien à cette communauté venant de groupes juifs.

Gaffney est proche de Steve Bannon, un proche conseiller stratégique du président Donald Trump. Dans un article du New York Times le mois dernier sur les personnes qui ont façonné les vues de l'administration au sujet de l'islam, Gaffney a décrit ce qu'il considère comme un complot depuis des décennies par les Frères musulmans pour infiltrer la société américaine à tous les niveaux, assimilant ceux qu'il dit être partisans de la mouvance islamiste à des « termites ».

Le Center for Security Policy s’est aussi farouchement opposé à l'accord avec l’Iran, et ses partisans auraient été réceptifs à ses appels à faire pression sur les membres du Congrès pour qu’ils s’opposent à l'accord. En outre, le groupe de réflexion, qui plaide pour une augmentation des dépenses de défense et Gaffney, un haut responsable du Pentagone sous le président Ronald Reagan, ont des liens de longue date avec l’establishment de la défense et de la sécurité. La publicité dans ses publications atteindrait des gens d’influence dans ces communautés.

Le responsable de l’AIPAC a noté que le 60,000 $ était une fraction des 20 millions $ prévus au budget pour vaincre l'accord auquel le gouvernement israélien, l'AIPAC et la plupart des républicains sont opposés.

L'accord négociait un allégement des sanctions contre une diminution du programme nucléaire iranien. L'administration Obama a dit que c’était le meilleur moyen d’empêcher l'Iran d'acquérir des armes nucléaires; les opposants répliquant que l’accord faciliterait l'acquisition d'armes nucléaires parce que certaines de ses restrictions expireront dans dix ans.

Source : jewishjournal.com

Commentez cet article

Ces informations sont requises (*). Veuillez noter que votre commentaire n'apparaîtra qu'après avoir été validé par un administrateur du site. Attention : Cet espace est réservé à la mise en perspective des articles et vidéos du site. Ne seront donc acceptés que les commentaires argumentés et constructifs rédigés dans un français correct. Aucune forme de haine ou de violence ne sera tolérée.

Traductions par thème

  •