jtemplate.ru - free extensions for joomla

À quand une « sextape » royale ?

mercredi, 23 mai 2018 12:02
Evaluez cet article
(1 Vote)

Victor Rumilly

La scène se déroule sur le bord d'une plage d'un paradis terrestre, situé au beau milieu de l'Océan Pacifique. La robe de la mariée est déjà loin, sans doute partie au vent. Les invités ne sont pas les bienvenus. On leur a laissé des restants du mariage, notamment ceux du fromage grey owl de la fromagerie «Le détour» de Témiscouata-sur-le-lac, histoire de les contenter.

Tous attendent l'acte sexuel du couple princier comme s'ils ne savaient pas déjà la fin de l'histoire.

Les caméras sont omniprésentes. Les paparazis ne les ont pas accompagnés. Afin de capter des images, ils ont préféré programmer des caméras téléguidées à partir de leurs portables. Terrés dans le sous-sol miteux de leurs parents, ils seront à leur aise pour commenter les tribulations de cette partie de jambes en l'air, fortement appréhendée. Le prince sera-t-il à la hauteur des attentes ? La princesse trangresserat- elle assez de conventions britanniques ? À la surprise générale, assistera-t-on au retour sur scène de grand-maman Élisabeth ? Ou peut-être que, à la manière de la défunte princesse Diana qui ne se séparait jamais de son jouet sexuel en voyage (comme l'aurait révélé un livre à son sujet), la nouvelle princesse préférera-t-elle jouer en solo ?

Les paris sont ouverts. Des vilaines rumeurs circulent au sujet du prince : son bonnet d'âne serait circoncis. A-t-on pris le temps de circoncire le bonnet d'âne sans couper les oreilles ? À bien y penser, ce n'est pas la masturbation qui rend sourd, comme le claironnaient autrefois certains curés, mais bien la circoncision.

Des soupçons auraient été émis après que des images ont révélé que le maillot de bain royal laissait déceler des papillotes (signe de sainteté dans la tradition juive orthodoxe), aussi appelés boudins, le long des cuisses du prince Harry. Le cigare à moustache royale aurait des papillotes.

Rappelons, à titre strictement informatif, que la couronne britannique s'est alliée aux marranes (catholique qui pratique le judaïsme en privé) de Hollande, en 1656 [1]. De son côté, la reine Victoria, dont la fête est célébrée en ce 21 mai, aurait été persuadée qu'elle fut la descendante du Roi David [2] de l'Ancien Testament. Depuis ce temps, la famille royale se fait circoncire.

Les rapprochements entre judaïsme et la Couronne d'Angletterre sont aussi évidents que ceux entre le « new age » et la pornographie. Ce judaïsme « new age » semble avoir fait du frankisme (doctrine de Jacob Frank) sa profession de foi. Autrement dit, ce judaïsme fait de la propagation de toute notion de « mal » une manière de faire venir le messie juif plus rapidement, donc, le bien d'un point de vu juif. Si la Couronne d'angletterre accepte l'influence de ce type de judaïsme, il ne serait pas étonnant d'apercevoir bientôt une téléréalité mettant en scène le voyage de noce des mariés de la famille royale avec pour dénouement le dévoilement démocratique de tous leurs ébats. Séparé d'un mariage avec un producteur juif, l'adhésion ou la soumission de la nouvelle princesse anglaise Meghan Markle (rebaptisée Clarke) au judaïsme « new age » de la couronne d'angleterre ne serait que la continuité logique de son parcours spirituel.

Mariage princier de quelle nation déjà ?

La religion universelle (religion du mondialisme) dont les prêtres sont juifs (dixit Pierre Hillard), par besoin de se donner une bonne conscience démocratique, veut montrer de la transparence. N'est-ce pas le summun de la transparence démocratique que de partager la vue des ébats d'un aussi beau couple auprès du grand public ? Le public n'a-t-il pas le droit de connaître le mode d'emploi de la fabrication d'un bambin appelé à régner ? Si l'innocence des Français a reçu bien des profanations marquées dans son histoire dont l'« Origine du monde », peinture de Gustave Courbet révélant la fente d'une femme dans tout son détail, une « sextape » d'un des deux couples princiers m'apparaîtrait une profanation d'un niveau un tantinet supérieur. La mise à nu de tout mythe, de tout ce qui suscite l'imagination chez le peuple, mettrait ainsi fin à toute son innoncence, à tout ce qui lui permet de croire. Cette transparence décuplant le sens de la vue du citoyen a le défaut de le rendre, lui aussi, terriblement sourd.

Soyons patients. Notre vue n'a qu'à attendre pour mieux s'améliorer. La téléréalité montrant les ébats princiers viendra bien assez rapidement. Ce n'est qu'une question de temps. Après tout, ce mariage princier profane déjà bien assez la symbolique anglaise. Le mariage d'un prince anglais à une américaine de classe inférieure, baptisée juste avant le mariage, dans une célébration de la diversité qui ressemble symboliquement à l'union entre un descendant de Lord Durham et une descendante de Louis Joseph Papineau (ou entre une descendante Klarksfeld et un descendant d'Hitler avec la participation de Jesse Owens, de Gabriel Dumont ou de Buffalo Bill pour distraire la foule et lui donner l'impression qu'elle assiste à un événement de métissage magnifique) montre déjà que la culture anglaise ne fait plus partie des priorités de la Couronne Britannique. Une messe en partie afro-américaine gospel, je dis bien afro-américaine (et non une messe d'une culture d'une ancienne colonie anglaise en Afrique) a autant à voir avec la culture anglaise que la vente de congélateurs à des gens de culture inuite.

La Couronne britannique contre les Anglais

Ces Anglaises, qui lèvent le petit doigt en buvant leur thé devant l'Union Jack et gémissent tout en versant une larme à la simple vue du beau baiser princier, ressemblent aux actrices porno que les juifs enculent et humilient sur Pornhub par mépris de la non-juive. La couronne leur donne du spectacle tout en anéantissant la communion de leur culture. Si ce n'était qu'une question d'anéantissement de la culture anglaise, le Québécois ne pourrait que s'en réjouir. La culture anglaise ayant longtemps marché sur ce qu'il y avait de francophone et de québécois en nous, nul ne s'esclafferait ni n'applaudirait plus fort. Malheureusement, l'on sait très bien que ce qui arrive à la culture anglaise arrivera ensuite à la française et la québécoise. On utilisera les mêmes procédés, la même poudre aux yeux. Il se peut même que la québécoise prenne plaisir à son humiliante dégelée. Étant les prochains à passer au batte, en célébrant cette profanation d'un symbole populaire anglais, nous ressemblerions à la vache qui se moque de la mort de sa devancière qui vient de se faire hacher à l'abattoir.

Que des gens rêvent encore et toujours à un beau mariage noble me fait oublier en quel honneur il est donné et par qui il est organisé. La rédemption par le péché et la profanation de ce qui appartient aux autres ne me conviennent guère. Je vous avoue y trouver un petit plaisir, mais l'innocence des gens face au mariage est synonyme d'espoir en la vie. Je m'inquiéterais bien davantage de voir une majorité de gens rester indifférents à un mariage de ce type. Bien sûr, ainsi, le coeur gagne sur la raison, mais sans coeur nous n'avons pas de raison, nous n'avons rien.

Qui sait ? Si on cumule les espoirs de chacun et les orientons envers l'aorte névralgique de la population, on arrivera peut-être un jour à voir déambuler un membre d'une dynastie québécoise, d'une monarchie québécoise sur le chemin du Roi entre Québec et Montréal, afin d'obtenir l'assentiment d'une demande en mariage avec cette même population.

Bien oui, je sais. Que ne nous reste-t-il d'autres que le rêve et la générosité de l'innocence béate pour espérer ?

 

[1] https://www.youtube.com/watch?v=4ksG8LTqrPI

[2] http://sante.lefigaro.fr/actualite/2013/07/24/21023-royal-baby-suivra-t-il-tradition-circoncision

Ajouter un Commentaire

Veuillez noter que votre commentaire n'apparaîtra qu'après avoir été validé par un administrateur du site. Attention : Cet espace est réservé à la mise en perspective des articles et vidéos du site. Ne seront donc acceptés que les commentaires argumentés et constructifs rédigés dans un français correct. Aucune forme de haine ou de violence ne sera tolérée.


Code de sécurité
Rafraîchir

Les derniers dossiers à lire...