jtemplate.ru - free extensions for joomla

Satire de l'athée

mardi, 27 fevrier 2018 10:43
Evaluez cet article
(3 vote)

1 commentaire

Victor Rumilly

J'en suis à mon dixième café filtre de l'avant-midi... que dis-je... je-me-moi en sommes à notre dixième café de l'avant-midi. Je-me-moi décidons d'aller nous entrainer au gymnase

Les pillules de caféine y sont vendus en spécial à deux dollars. J'en prends deux afin de me motiver à lever un peu plus de fonte.

Au vestiaire, un jeune homme caucasien s'adresse aux autres caucasiens avec un langage coloré. « Hey niggers... Braa h ! les bitches... this one is a ho for sure ! » Rien de gênant jusqu'à ce qu'il dise «  I swear to God ».

Je-me-moi sommes irrités.

À la sortie du gymnase, je-me-moi apercevons un clochard. Je-me-moi décidons de lui donner de l'argent. Je-me-moi attendons le change.

Un retour sur investissement, non ? Même pas ? Quelle injustice ! C'est bien la preuve que Dieu n'existe pas. Si Dieu existait, il y aurait une justice immanente qui récompenserait mon don.

Je-me-moi tentons de parler à des je-me-moi féminin. Elle a de gros je-me-moi. Je-me-moi interprétons leur sourire comme un hasard de la vie.  Ses Je-me-moi sont totalement compatibles avec mes je-me-moi. Je-me-moi sommes en désacord avec ses je-me-moi. C'est assez pour que mes je-me-moi quitte ses je-me-moi et ses yeux un peu déçus que ses je-me-moi n'aient pas été entendus.

Je-me-moi lisons le Journal de Montréal. Nous aimons particulièrement les chroniques de Je-me-moi Martineau se moquant de la religion. Je-me-moi rions bien des tarés qui ont un ami imaginaire. Nous n'en n'avons pas. Nous sommes seuls...

Dans le journal de ce qui fut jadis la ville de Marie, personne n'a d'ami imaginaire... La croyance en Dieu n'est, fort heureusement, qu'une donne politique.

Puisque tout est joute politique, comment faire confiance à d'autres je-me-moi ?

Je-me-moi leur faisons confiance et les croyons, car leurs je-me-moi ont l'honnêteté de ne croire en rien.

Je-me-moi tombons malade. Je-me-moi ne voulons pas souffrir. Notre vie s'arrête après je-me-moi. Tous égaux, rien de plus grand que je-me-moi. Pour quelle raison bâtir ? Pour quelle raison vivre plus longtemps ?

Notre héros à tous, Darwin, avait beau croire en Dieu, qu'est-ce qu'ils ne sont pas futés les croyants !

Ils continuent de vivre malgré le néant...

Commentaires   

 
0 #1 R Chartrand 10-03-2018 20:18
Je ne suis pas prêt à me revendiquer athée, mais je pense être agnostiques. Mes parents étaient baptistes évangéliques et j'ai décroché de la foi à partir de l'adolescence. Néanmoins je ne crache pas sur l'Église catholique ni sur aucune Église et je reconnais la valeur de notre patrimoine chrétien.
Citer
 

Ajouter un Commentaire

Veuillez noter que votre commentaire n'apparaîtra qu'après avoir été validé par un administrateur du site. Attention : Cet espace est réservé à la mise en perspective des articles et vidéos du site. Ne seront donc acceptés que les commentaires argumentés et constructifs rédigés dans un français correct. Aucune forme de haine ou de violence ne sera tolérée.


Code de sécurité
Rafraîchir

Les derniers dossiers à lire...