jtemplate.ru - free extensions for joomla

Itinéraire spirituel

dimanche, 23 avril 2017 08:34
Evaluez cet article
(2 vote)

2 commentaires

Francis

Durant mon enfance j'ai reçu une certaine instruction religieuse catholique à l'école et aussi par ma mère. Avec les années j'ai pris mes distances face à la religion et la découverte de mon homosexualité a marqué une rupture dans ma vie. Au début je n'étais pas confortable avec ça, car ce n'était pas du tout un choix mais au contraire une épreuve. J'en suis venu à détester l'Église catholique et toutes les Églises chrétiennes que je considérais comme homophobes et intolérantes. Je me sentais rejetais par les chrétiens qui étaient des persécuteurs à mes yeux.

A travers mes implications  sociales dans les groupes communautaires j'ai fait la rencontre de chrétiens engagés socialement et je me suis rendu compte que ce n'était pas du tout des fanatiques, mais des gens de foi prêts à aider leur prochain et assoiffés de justice sociale. Par la suite j'ai ramassé une circulaire du journal Vers Demain publié par les Bérêts Blancs, un mouvement que j'ai bien connu dans ma jeunesse. Les Bérêts Blancs sont pour un retour à un catholicisme plus actif et traditionnel et sur le plan économique ils prêchent le Crédit Social qui veut enlever aux banques privées le pouvoir d'émettre la monnaie de chaque nation et de le remettre aux autorités légitimes. J'ai renoué tranquillement avec la pratique religieuse et je me suis replongé dans cet univers spirituel qui m'avait tant fasciné dans mon enfance. Beaucoup de prières, dont la récitation quotidienne du rosaire, de l'Angélus, de l'Exorcisme contre Satan et les anges révoltés, ainsi l'assistance à la messe marquent  chaque jour dans la vie des Bérêts Blancs.

Un jour j'ai ressenti l'appel d'aller vivre parmi eux à Rougemont et de mener une vie totalement spirituelle pendant plusieurs mois. Ce fût un moment très formateur pour ma foi et mon épanouissement spirituel. En étudiant la doctrine catholique j'ai compris que l'Église, à l'image du Dieu créateur, ne condamne pas les pécheurs et manifeste au contraire pour eux la plus grande sollicitude. Personne n'est rejeté contrairement aux affirmations démagogiques de certains lobbys mal intentionnés. C'est le péché qui est condamné. Certains croyants, catholiques mais aussi de d'autres religions, ne font pas cette distinction et se comportent en pharisiens modernes et peuvent devenir un objet de scandales de par leur dureté de coeur et leur mépris. Ils ne semblent pas comprendre que leur attitude est un péché. Mais il ne faut surtout pas généraliser ces gens à l'ensemble des chrétiens et encore moins à notre mère l'Église catholique.

Parallèlement aux Bérêts Blancs j'ai fait la connaissance de l'Ordre de la Mère de Dieu, mieux connu sous le nom d'Apôtres de l'Amour Infini. Ce groupe est controversé, notamment parce qu'il est dirigé par un pape mystique, d'abord par le Père Jean de la Trinité connu aussi sous le vocable de Grégoire XVII et maintenant par le Père Mathurin de la Mère de Dieu. Il y a eu aussi des accusations d'agressions sexuelles sur des enfants qui auraient été perpétrées par des religieux de la commuauté, mais qui n'ont jamais été prouvées. Les Apôtres de l'Amour Infini sont des défenseurs invétérés de la dévotion mariale et prônent le retour à une Église plus simple et axée sur les principes évangéliques, dénuée de tout faste inutile. En même temps ils prônent la conservation et la défense de la doctrine catholique traditionnelle contre les courants modernistes et novateurs. En fréquentant leur chapelle à Montréal et leur monastère à St-Jovite j'ai pu voir le niveau de leur ferveur et le sérieux de leur mission spirituelle, peu importe l'opinion que l'on puisse avoir de leur pape mystique. J'ai appris beaucoup de ces deux groupes et ma vision des monde a beaucoup changé à leur contact.

2 commentaires

  • Lien Commentaire Francis dimanche, 23 avril 2017 18:46 publie par Francis

    Même si j'ai pris mes distances avec eux les Bérêts Blancs m'ont beaucoup apporté spirituellement. Ne serait-ce que pour la récitation du chapelet et la modestie vestimentaire.

  • Lien Commentaire Lio dimanche, 23 avril 2017 12:47 publie par Lio

    Salutaire de remettre au goût du jour les idées des Bérets Blancs ! Magna cum laude !

Commentez cet article

Ces informations sont requises (*). Veuillez noter que votre commentaire n'apparaîtra qu'après avoir été validé par un administrateur du site. Attention : Cet espace est réservé à la mise en perspective des articles et vidéos du site. Ne seront donc acceptés que les commentaires argumentés et constructifs rédigés dans un français correct. Aucune forme de haine ou de violence ne sera tolérée.