jtemplate.ru - free extensions for joomla

L'absurdité du rejet des hommes par les féministes

mardi, 29 decembre 2015 11:57
Evaluez cet article
(2 vote)
Suzanne Cantin
 
Pour honorer la Journée internationale des hommes, encore une fois, deux "érudits" se sont prononcés sur le sort privilégié des hommes de notre société, et j'ai nommé Isabelle Côté, candidate au doctorat à l'École de service social de l'UdM et Simon Lapierre, professeur à l'École de service social de l'Université d'Ottawa.
 
 
Après la lecture de ce torchon profondément misandre et d’une irréalité relevant de la vision derrière des lunettes roses, je constate que ces gens et leurs semblables ne sont pas là pour faire l’apologie de l’égalité, mais bien pour détruire l’équilibre si fragile des fondements sociaux, de l'équitabilité asexuée et de la famille.
 
D’où leur vient cette certitude que les hommes sont privilégiés et qu’il est inutile de leur consacrer une journée de l’année axée sur la réflexion pour améliorer leur situation?  Sur quelle base peuvent se fonder ces deux prétentieux pour déclarer le plus candidement du monde que les hommes, sous-entendu ici hommes blancs et hétérosexuels, sont si privilégiés qu’il serait ridicule de croire qu’ils subissent des outrages dégradants et destructeurs?
 
« Nous ne nions pas que des hommes puissent rencontrer des difficultés, mais ils constituent néanmoins un groupe social privilégié. Ils continuent de dominer la majorité des sphères de pouvoir politiques, sociales et économiques et surtout, ne sont pas victimes de discrimination et de violence «parce qu'ils sont des hommes». Leur consacrer une journée spéciale pour célébrer leurs accomplissements constitue plutôt une insulte aux femmes et aux groupes marginalisés qui, contrairement aux hommes, doivent réellement lutter pour une société plus juste et égalitaire. »
 
Alors, puisqu’ils sont si privilégiés, comment se fait-il que lors d’une séparation (ou divorce), la garde complète des enfants soit automatiquement accordée à la mère (95% des cas)?  Pas d’égalité ici.  Comment se fait-il que lors de litige, les femmes peuvent impunément accuser des hommes de toutes sortes de crimes et que ces derniers soient systématiquement considérés comme criminellement coupables, sans aucune enquête digne de ce nom et sans procès? Pourtant, quand la mère se rend coupable de crimes odieux, non seulement elle n’est pas considérée comme responsable ou coupable, mais en plus, elle a l’immunité judiciaire!  Et qu’on ne vienne pas me dire que c’est faux, j’ai un dossier d’horreurs qui prouve le contraire et je suis convaincue de n’être pas la seule personne à avoir été confrontée à ce genre de situation.
 
Si les hommes sont si privilégiés, comment se fait-il qu’il y ait autant de suicides masculins?  Et que faites-vous des hommes victimes de violences conjugales, violences physiques et verbales?  S’ils sont si privilégiés, pouvez-vous m’expliquer comment nous pouvons, en 2015, voir des hommes se faire littéralement plumer par les juges, se retrouver à la rue, sans aucune ressource d’aide psychologique, d’aide au logement, d’aide juridique?
 
Où sont-elles les ressources pour hommes?  Après beaucoup de recherche, j’en ai trouvé quelques-unes, autres que des ressources de suivi pour hommes violents.  Allez voir dans les CLSC, demandez s’il existe de l’aide pour ces hommes démunis, accusés à tort, juste parce qu’ils sont porteur de pénis, arrêtés alors que ce sont eux les victimes de violence.  
 
Ressources pour femmes
Les maisons d’hébergement membres de la Fédération accueillent des femmes violentées vivant de multiples problématiques sociales, et ce, aux quatre coins du Québec. (34 maisons)
Les femmes y trouvent soutien psychologique, familial et accompagnement juridique.
 
Cette quatrième édition répertorie : • plus de 500 places en refuge ; • plus de 466 places en hébergement court et moyen terme, dont près de 200 réservées aux femmes ; • près de 420 places en hébergement long terme, dont une centaine exclusivement pour les femmes ; • près de 1 170 logements sociaux avec soutien communautaire, dont près de 150 dans des immeubles pour femmes seulement.  J'ai tapé "hébergements pour hommes en difficulté!
 
Autre texte décourageant de nos auteurs universitaires :
 
 
« Pourtant, même si certains hommes peuvent être victimes d'injustices ou de discrimination sur une base individuelle ou sur la base de leur origine ethnique, de leur orientation sexuelle ou de leur classe sociale, les hommes ne constituent pas un groupe opprimé. Au contraire, les hommes ont davantage accès aux ressources que les femmes, ils sont plus riches et ils sont davantage présents dans les sphères de pouvoir. Comme groupe social, les hommes, et plus particulièrement les hommes blancs, sont privilégiés. »
 
Ressources pour hommes en difficulté
 
Chambre individuelle (4 chambres)
• Suivi d'accompagnement spécialisé
• Séjour pouvant aller jusqu'à 45 jours
Critères d'admission
·         Homme âgé de 18 ans et plus  - Un niveau d'autonomie fonctionnel suffisant
·         Une aptitude à vivre en groupe - Une motivation à chercher des solutions pour ses difficultés
·         Un intérêt à entreprendre une démarche psychosociale - La capacité à assumer des frais de 10 $ par jour pour l'ensemble des services
Rien ici pour les hommes victimes d'actes criminels, pour les pères en difficulté, pour les hommes en détresse psychologique, pour les hommes ayant besoin de soutien juridique.
 
Magie!!!! Une ressource interdisciplinaire!  En Montérégie seulement.  Il y a des rencontres planifiées et de l'aide pour se prendre en mains... mais aucune ressource d'hébergement. Pas de volet juridique spécifique et aucun accompagnement judiciaire.  Et bien sûr, il y a le volet "Hommes violents".  Curieux qu'on ne retrouve pas ce volet chez les femmes.
 
Voilà un portail qui semble assez complet, qui s'adresse aux hommes et aux pères également. Pour l'Estrie, au moins, une région où les hommes en difficulté ont l'espoir de trouver un peu de soutien.
 
Depuis sa fondation, l’association est préoccupée par la discrimination et les conditions de vie médiocres vécues par des couples formés généralement d’hommes divorcés unis à une nouvelle conjointe, et qui désirent refaire leur vie dans l’amour et l’harmonie et parfois même, avoir des enfants à l’intérieur de leur nouvelle union. Dans beaucoup de situations de séparation ou de divorce, l’acharnement simultané du système judiciaire et fiscal et d’une ex-conjointe, rendent la réalisation de ce rêve, soit un enfer à vivre, soit un projet irréalisable pour différentes raisons.
 
La disponibilité d'aide pour les hommes en difficulté est loin d'égaler ce qui est en place pour les femmes.  Et il n'y a pas de ressources d'hébergement pour un père en difficulté avec ses enfants. C'est comme ça que certains hommes se retrouvent à vivre dans leur voiture, dépouillés de leurs ressources par un système judiciaire, qui n'a de regard que pour les mères, qui se disent pauvres et en détresse. Je ne dis pas qu'elles n'existent pas, je dis que plusieurs sont des menteuses, des tricheuses et qu'elles profitent grassement d'un système où la justice n'est qu'une parodie et que leur statut de "Sainte Mère qui fait pitié" est devenu le passe-droit de tous les abus.
 
Si nous voulons parler d'ÉGALITÉ, rendons la justice asexuée, d'abord et avant tout.  Un crime est un crime, qu'il soit commis par un homme ou une femme.  Rendons équitables les rôles parentaux; garde partagée 50/50, obligation des parents à vivre dans une seule région pour que cette garde partagée reste toujours possible et assurer la stabilité scolaire des enfants.  Il faut revoir toute l'application de la justice, tant au niveau des responsabilités qu'au niveau financier.  Et si un parent est inapte et cause des dommages aux enfants, il faut sévir et protéger les enfants, peu importe que ce soit le père ou la mère qui soit fautif.  Il faudrait également que les féministes arrêtent de prendre les femmes pour des idiotes, incapables de se prendre en mains et incapables d'assumer ce qu'elles sont.  Quand une femme se rend coupable d'un crime, ce n'est pas à cause d'un homme, c'est juste parce qu'elle est une criminelle.  Et si elle porte des accusations non-fondées, le système judiciaire a le devoir de la mettre en accusation pour les méfaits qu'elle a commis et les torts qu'elle a causé.  Actuellement, les hommes trinquent, et les femmes deviennent de véritables vampires.  Oh pas toutes!  Seulement beaucoup trop! Et les féministes débiles, dont la mission est d'éradiquer l'homme de l'espèce humaine, montent aux barricades à hauts cris, en écrasant tout sur leur passage et en braillant à l'injustice???  Si la société de bien-pensance vous suit, les hommes se retrouveront, au mieux, réduits à l'état de sous-bête et perdront toute forme de dignité de vie.  C'est inacceptable!
 
Le féministe intégriste d'aujourd'hui ne vise que la destruction de l'être masculin.  Sous des revendications d'une prétendue égalité, il y a beaucoup de mouvement, mais d'égalité en vue, aucune.  Des femmes « tannées » exigent l'égalité homme-femme  Cette parité est devenu un autre cheval de bataille où la qualité passera par le nivellement du bas.  Même chose dans les métiers traditionnellement masculins. L'imposition de quotas de femmes sur la construction... égalité ou stupidité?  Comme quoi être prétendument intelligent n'est pas une garantie de gros bon sens.
 
Ce n'est pas en tapant sur le clou que nous arriverons à une véritable égalité, qui au demeurant, a démontré que les choix féminins restent tout de même différents des choix masculins.  Les hommes ont des droits et ils continueront de les revendiquer, ne vous en déplaise, chers féministes et utérhommes endoctrinés. Nous sommes maintenant passés d'un extrême à l'autre et il est urgent de remettre de l'ordre dans un Occident devenu trop matriarcal en mettant un terme aux exigences de ces femmes et ces hommes (rose bonbon) aveuglés par la haine et le désir de pouvoir.  Cette journée du 19 novembre, dédiée à la reconnaissance de la place des hommes dans notre société, est une journée précieuse, qu'il faut promouvoir et conserver.  Nos hommes la méritent pleinement.  Et si les femmes allergiques aux mecs se sentent offusquées, elles n'ont qu'à aller magasiner pour passer le temps et dépenser la pension alimentaire allouée aux enfants. Ça ne devrait pas être trop difficile, elles ont pas mal de pratique en ce domaine.
 

Commentez cet article

Ces informations sont requises (*). Veuillez noter que votre commentaire n'apparaîtra qu'après avoir été validé par un administrateur du site. Attention : Cet espace est réservé à la mise en perspective des articles et vidéos du site. Ne seront donc acceptés que les commentaires argumentés et constructifs rédigés dans un français correct. Aucune forme de haine ou de violence ne sera tolérée.

Décryptages par thème

  •